The Rock’n'Roll Symphony

Posté le 29 juin 2010

The Rock'n'Roll Symphony dans 05. Raymond Scott i93987jlfoe

RAYMOND SCOTT ORCHESTRA
The Rock’n Roll Symphony

(Acrobat Music / 2007)

Échec commercial à sa sortie en 1958, The Rock’n Roll Symphony aura connu deux changements de labels et trois visuels et titres différents avant de se voir réédité par Acrobat Music en version mono et stéréo. Cette fois-ci, nous ne retrouvons plus Raymond Scott en tant que compositeur mais comme chef d’orchestre.
L’intitulé du projet est on ne peut plus explicite : mêler formation classique et rythmique rock. Si l’idée à l’heure actuelle peut faire sourire, elle n’en était pas moins osée pour l’époque… et dans l’esprit de Scott.
Car du point de vue musical, on a surtout droit à du easy-listening des plus classiques, avec tapis de cordes langoureux, flûtes caressantes et saxophones parfois sensuels jusqu’à la caricature. Dès l’ouverture de l’album avec How High The Moon
, on bascule dans un univers de douceur et de romance. Summertime de Gershwin prend le relais avec une coloration presque pop. Malheureusement à partir de Orchids In The Moonlight, les choses se gâtent et l’on s’interroge sur la dimension artistique de la chose où la rythmique rock s’avère au mieux inutile, au pire totalement parasitaire comme sur What Is That Thing Called Love. Le reste du disque est à l’avenant, avec cette dimension cotonneuse et lisse rendant l’écoute certes agréable mais dénuée de toute implication émotionnelle. Il faut hélas attendre la dernière partie du disque avec La Cumparsita pour se réveiller, où les éléments parviennent enfin à se fondre. Mais on déchante de plus belle avec une interprétation pompeuse de Somewhere Over The Rainbow. Au final, on se retrouve avec un album passe-partout sitôt écouté, sitôt oublié.

Image de prévisualisation YouTube

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire